logo-Panier-Sante-petit

logo-Panier-Sante-mobile

logo-Panier-Sante-mobile

C’est le temps de nettoyer notre foie!

Notre foie va bientôt s'activer en ce début de printemps pour éliminer plus intensément les déchets accumulés. Pour la plupart d'entre nous, il n'est pas facile d'évacuer toute cette accumulation de toxines et c'est pourquoi nous sommes fatigués à la fin de l'hiver, que nous dormons moins bien et que la digestion et l'élimination n'est pas à son meilleur. IL faut ajouter à cette liste que tout au long de l'année, nous mettons grandement notre foie à rude épreuve en mangeant plus ou moins bien, en buvant régulièrement de l'alcool, en étant exposés à de multiples substances chimiques que nous respirons et consommons ainsi que les différents facteurs de859 NRH Liver Milk Thistle 180c stress de notre quotidien qui affectent notre digestion. Depuis de nombreuses années, nous entendons parler de l'importance de nettoyer notre foie, mais le faisons-nous? Ce n'est pas une mode, c'est un besoin essentiel et légitime!

 

Effectivement, cet organe très important de notre corps gère quelques centaines de fonctions différentes sur une base continue pour préserver notre équilibre. Voici quelques-unes de ces fonctions essentielles : le foie participe à l'élimination des toxines et les sous-produits métaboliques de notre digestion. Son rôle est crucial dans la synthèse et la dégradation des protéines, du cholestérol et de certaines hormones. Véritable filtre, il transforme l'ammoniac issu de notre digestion en une substance neutre que l'on appelle urée et que l'on élimine par l'urine, sans quoi, ce résidu métabolique serait toxique pour notre cerveau. Il emmagasine également  des vitamines telles que la vitamine A, D, E et K. De plus, les sels biliaires émulsifient toutes les graisses ingérées, ce qui est essentiel à notre santé.

 

Parmi les problèmes de santé fréquemment rencontrés de cet organe, citons la présence excessive de graisses dans le foie, communément appelé le foie gras qui peut se manifester le plus souvent dans le cas de surpoids ou d'obésité. C'est la conséquence directe d'une alimentation riche en gras et dénaturée qui touche 7% à 35% des américains et européens qui peut être réversible grâce à un changement alimentaire et aussi certains remèdes naturels.

À titre de guidance afin de garder le foie et la digestion en santé et favoriser une élimination efficace, je vous suggère 21 jours de cure de détoxication. Toute bonne cure doit débuter par une bonne élimination intestinale et l'assurance d'une muqueuse en santé et sans porosité. Nous pouvons remédier à la porosité intestinale (renseignez-vous auprès de nos conseillères) et par la suite commencer à purifier le foie tout en gardant un supplément de fibres, une alimentation riche en fibres et une consommation idéale de 8 verres d'eau par jour pour que les déchets du foie sortent complètement par l'intestin.

 

Plusieurs produits pour aider le foie dans ses fonctions organiques existent sur le marché. Voici un excellent choix : LIVER de NEW ROOTS HERBAL. Plusieurs combinaisons de remèdes naturels ont fait leurs preuves dans ce produit. Le chardon marie concentré à 80% de sylimarine combiné avec la curcumine et l'acide alpha-lipoïque, facilite grandement l'élimination des toxines en plus des effets antioxydants qui améliorent les enzymes hépatiques et la dégradation des graisses. Combiné aussi avec la bétaïne (triméthylglycine) qui provient de la racine de betterave, le chardon-marie protège contre les radicaux libres et les dommages cellulaires du foie. L'artichaut, le curcuma et le pissenlit favorisent l'élimination des graisses et démontrent une amélioration de la capacité du foie à dégrader les graisses telles que le cholestérol, le LDL et les triglycérides totaux et à les éliminer par la bile. De plus, le pissenlit, le chardon-marie et le radis sont des laxatifs doux qui favorisent une bonne élimination intestinale des toxines que le foie a traitées et excrétées dans la bile.

 

Les herbes dans le produit LIVER sont des cholagogues douces qui stimulent la production de bile, protègent contre les molécules dangereuses qui pourraient endommager le foie et améliorent grandement la qualité de la digestion générale.

 

Pour donner de bons résultats, il est nécessaire de mettre de côté les produits laitiers, les produits raffinés, l'alcool, le fastfood, les mauvais gras, le tabac, les sucreries, de veiller à une bonne élimination intestinale, de boire beaucoup d'eau et de faire un bon brossage à sec avant la douche ou le bain. L'ajout de probiotiques est très intéressant afin d'améliorer votre microbiote durant ce nettoyage que vous pouvez choisir parmi la gamme de New Roots herbal. Si vous le désirez, vous pouvez être accompagné car il pourrait y avoir de petits symptômes normaux de détoxication. Alors n'hésitez pas à venir rencontrer nos conseillères expérimentées afin de vous guider ou de me consulter en naturopathie afin de profiter au maximum des bienfaits de cette cure.

 

 

Références

Santé journal des femmes, «Quand drainer son foie», 23 février 2018

Centre hépato-biliaire Paul Brousse, «Les fonctions du foie», 6 octobre 2014

Passeport Santé, «L'artichaut active la fonction du foie»

Sannia A. « [Phytothérapie avec un mélange d'extraits secs aux effets hépatoprotecteurs contenant des feuilles d'artichaut dans la gestion des symptômes de dyspepsie fonctionnelle] » (article en italien.) Minerva Gastroenterologica e Dietologica. Vol. 56, N° 2 (2010): 93–99.

Féher, J., et G. Lengyel. « Silymarin in the prevention and treatment of liver diseases and primary liver cancer. » Current Pharmaceutical Biotechnology. Vol. 13, N° 1 (2012): 210–217.

Federico, A., et autres. « A new silybin-vitamin E-phospholipid complex improves insulin resistance and liver damagein patients with non-alcoholic fatty liver disease: preliminary observations. » Gut. Vol. 55, N° 6 (2006): 901–902.

Iakimchuk, G.N. et L.N. Gendrikson. « [Étude de l'efficacité clinique des combinaisons essentielles de phospholipides et de silymarines dans la stéatohépatite non alcoolique et alcoolique] » (article en russe.) Eksperimental'naia i Klinicheskaia Gastroenterologiia. Vol. 7 (2011): 64–69.

Trappoliere, M., et autres.; Real Sud Group 2. « [Effets d'un nouveau complexe pharmacologique (silybine + vitamine E + phospholipides) sur certains marqueurs du syndrome métabolique et de la fibrose hépatique chez les patients atteints de stéatose hépatique. Étude préliminaire] » (article en italien.) Minerva Gastroenterologica e Dietologica. Vol. 51, N° 2 (2005): 193–199.

Saller, R., et autres. « An updated systematic review with meta-analysis for the clinical evidence of silymarin. » Forschende Komplementärmedizin. Vol. 15, N° 1 (2008): 9–20.

Abdelmalek, M.F., et autres. « Betaine for non‑alcoholic fatty liver disease: Results of a randomized placebo-controlled trial. » Hepatology. Vol. 50, N° 6 (2009): 1818–1826.

Homocysteine Studies Collaboration. « Homocysteine and risk of ischemic heart disease and stroke: A meta-analysis. » JAMA: The Journal of the American Medical Association. Vol. 288, N° 16 (2002): 2015–2022.

Jakubowski, H. « The pathophysiological hypothesis of homocysteine thiolactone-mediated vascular disease. » Journal of Physiology and Pharmacology. Vol. 59, Suppl. 9 (2008): 155–167.

Abdelmalek, M.F., et autres. « Betaine, a promising new agent for patients with non‑alcoholic steatohepatitis: results of a pilot study. » The American Journal of Gastroenterology. Vol. 96, N° 9 (2001): 2711–2717.

Miglio, F., et autres. « Efficacy and safety of oral betaine glucuronate in non-alcoholic steatohepatitis. A double-blind, randomized, parallel-group, placebo-controlled prospective clinical study. » Arzneimittel-Forschung. Vol. 50, N° 8 (2000): 722–727.

Bundy, R., et autres. « Artichoke leaf extract (Cynara scolymus) reduces plasma cholesterol in otherwise healthy hypercholesterolemic adults: A randomized, double-blind placebo-controlled trial. » Phytomedicine. Vol. 15, N° 9 (2008): 668–675.

Wider, B., et autres. « Artichoke leaf extract for treating hypercholesterolaemia. » Cochrane Database of Systematic Reviews. Vol. 4 (2009): CD003335.

Vree, T.B. et C.J. Timmer. « Enterohepatic cycling and pharmacokinetics of oestradiol in postmenopausal women. » The Journal of Pharmacy and Pharmacology. Vol. 50, N° 8 (1998): 857–864.

Lee, J.S. et Y.J. Surh. « Nrf2 as a novel molecular target for chemoprevention. » Cancer Letters. Vol. 224, N° 2 (2005): 171–184.

Malekinejad, H., et autres. « Silymarin regulates the cytochrome P450 3A2 and glutathione peroxides in the liver of streptozotocin-induced diabetic rats. » Phytomedicine. Vol. 19, N° 7 (2012): 583–590.

Song, Z., et autres. « Silymarin protects against acute ethanol-induced hepatotoxicity in mice. » Alcoholism, Clinical and Experimental Research. Vol. 30, N° 3 (2006): 407–413.

Wu, J.W., L.C. Lin, et T.H. Tsai. « Drug-drug interactions of silymarin on the perspective of pharmacokinetics. » Journal of Ethnopharmacology. Vol. 121, N° 2 (2009): 185–193.

Pradhan, S.C. et C. Girish. « Hepatoprotective herbal drug, silymarin from experimental pharmacology to clinical medicine. » The Indian Journal of Medical Research. Vol. 124, N° 5 (2006): 491–504.

Loginov, A.S., et autres. « [Pharmacocinétique des préparations d'acide lipoïque et leur effet sur la synthèse de l'ATP, processus d'oxydation microsomale et cytosolique dans les hépatocytes dans les lésions hépatiques chez l'homme] » (article en russe.) Farmakologiia i Toksikologiia. Vol. 52, N° 4 (1989): 78–82.

Naganuma, M., et autres. « Turmeric and curcumin modulate the conjugation of 1-naphthol in Caco‑2 cells. » Biological & Pharmaceutical Bulletin. Vol. 29, N° 7 (2006): 1476–1478

 

 

 

 

Denise Boulager 150 titre