logo-Panier-Sante-petit

logo-Panier-Sante-mobile

logo-Panier-Sante-mobile

Une ménopause pleine de vitalité c’est possible!

La ménopause correspond à une période privilégiée de la femme où la maturité et l'expérience de vie peut être mise à profit, un moment qui permet une sexualité libre et sans cycle menstruel. Mais pour beaucoup de femmes occidentales, cette sérénité est entravée par des bouffées de chaleur, de la sécheresse vaginale, des variations dans l'humeur et de la fatigue, des problèmes cardiovasculaires et ostéo-musculaires ainsi qu'une qualité de sommeil variable. Plusieurs de ces malaises peuvent être en partie régularisés par une alimentation saine riche en légumes variés biologiques, des graines contenant des lignanes (apparentées à l'œstrogène) comme la graine de lin dans les salades, au petit déjeuner, des aliments riches en phytostérols comme les graines de sésame biologiques, l'huile de sésame biologique, les graines de tournesol ou les pistaches par exemple. Les bouffées de chaleur de nuit et d'après-midi peuvent être enrayées par la prise de collations santé entre les repas contenant des protéines (quelques noix et graines de tournesol crues avec un fruit, smoothie vert protéiné par exemple) pour rétablir le taux de sucre sanguin qui peut avoir tendance à varier surtout en présence de stress.

 

D'un point de vue thérapeutique, plusieurs possibilités s'offrent à nous. Mais une retient mon attention : lesisoflavones de soja. Les bienfaits du soja ont été tellement galvaudés et controversés que les gens ne savent plus ce qui est vrai ou faux. Traditionnellement en Orient, les produits issus de la fève de soja étaient obtenus par trempage, filtration et fermentation, ce qui faisait émerger toute la qualité thérapeutique et nutritive de l'aliment ainsi que la facilité à digérer cette légumineuse. Aujourd'hui en occident, la fève de soja subit beaucoup de transformation avec des solvants chimiques (hexane), de dénaturation et de raffinage. La transformation du soja est devenu une grande industrie qui entre autres utilise des concentrés de protéines de soja pour fabriquer des prêts à manger dit «naturels» comme des burgers de soja, des charcuteries végétariennes et des imitations de fromage. Les burgers végétariens de Sol Cuisine sont à base de riz brun, quinoa et patate douce et le fromage de noix de cajou RawSome fermenté à tartiner sur nos craquelins conviennent mieux que ces productions industrielles.

 

Revenons aux isoflavones de soja...Elles font partie d'une grande famille de phytocomposés protecteurs anti-oxydants, anti-inflammatoires, anti-cancérogènes et anti-microbiens. C'est dans le soja que nous en retrouvons suffisamment pour créer des effets thérapeutiques extraordinaires. Les isoflavones possèdent une structure chimique pratiquement identique à l'œstrogène, cette hormone normalement produite par notre cortex surrénalien, nos ovaires, le placenta et les testicules. Grâce à des mécanismes bio-enzymatiques de l'intestin, les isoflavones de soja se transforment activement en génistéine, en daidzéine et en glycitéine pour créer un effet agoniste de l'œstrogène ou antagoniste sur les «mauvais oestrogènes» sur les récepteurs des seins, ce qui prévient le cancer hormono-dépendant. Comme mentionné dans la précédente chronique sur le microbiote, il faut toutefois entretenir le microbiote de l'intestin et avoir une bonne diversification des bactéries saines pour bien métaboliser les isoflavones.

 

Depuis de nombreuses années et encore dans des études épidémiologiques récentes, les chercheurs ont pu démontrer que les femmes asiatiques qui consomment du soja depuis leur jeune âge ont une incidence plus faible de cancers hormonodépendants et de problèmes coronariennes que nous, les femmes occidentales. L'université du Maryland a démontré que les isoflavones de soja aident à baisser le taux de cholestérol, à diminuer la tension artérielle chez les hypertendus, à prévenir et augmenter la santé osseuse et réduire les bouffées de chaleur. Chez la femme ménopausée, les isoflavones de soja augmentent doucement les niveaux d'oestrogènes pour les ramener en équilibre et soulager grandement les problèmes de sommeil et les douleurs articulaires liés à la baisse d'hormones.

 

Si vous recherchez un remède à base d'isoflavones de soja pour vous aider à réduire fortement vos symptômes sans danger, Ménosupport de Vogel est sans contredit le complexe menosupport-144le mieux penser sur le marché. À base d'isoflavones de soja sans OGM et non irradié en extrait alcoolisé (permet d'aller chercher 60% d'isoflavones dans chaque lot), vous y trouverez également du magnésium, des huiles essentielles et des fleurs d'hibiscus. Le magnésium contribue à améliorer l'humeur, à la relaxation et à un bon sommeil. Les huiles essentielles de citron, citronnelle et litseacubeba favorisent la santé du système nerveux, digestif, améliore la circulation sanguine, renforce les vaisseaux et aident à combattre la cellulite. La fleur d'hibiscus réduit la rétention d'eau et garde une tension artérielle normale. De plus, Ménosupport est sur le marché depuis 8 ans à travers le monde. Il a prouvé depuis longtemps les bienfaits sur la douleur aux jambes, les douleurs articulaires, la confusion mentale, augmente la vitalité et apaise les tensions intérieures.

 

Chères femmes, avec ce produit combiné à une saine alimentation avec prise de protéine régulière, une consommation d'eau suffisante, la méditation et de l'exercice physique, vous êtes assurées de vivre une ménopause en santé!

Pour plus de renseignements, vous pouvez en tout temps rencontrer les conseillères expérimentées en magasin.

 

Références

1. Product and Glaim Rationale PCR000i.e02, Bioforce AF FH-9325Roggwil, Hormone Mood Tabl. (2) Art no. A1104201

2. Cassidy 4., et al, Critical review of health effets of sojabeanphyto-oestrogens in post menopausal woman, Proceeding of Nutrition Society 2006, 65, 76-9

3. Northrup, C, La sagesse de la ménopause, 2003

 

Denise Boulager 150 titre